Le service de restauration vous ouvre ses portes

In Non classé, Scolaire, Solidarité by A.D

La communauté d’agglomération assure la restauration scolaire, le portage de repas à domicile pour les personnes âgées et le
fonctionnement des cantines pour l’accueil de loisirs. Présentation de ce service organisé sur l’ensemble du territoire.

Les écoles d’Abbeville disposent de six cuisines collectives ; ailleurs, les repas sont élaborés par la société API, implantée à Outreau (Pas de Calais). “En choisissant ce prestataire, nous avons privilégié la qualité. Les repas sont composés de produits
frais, locaux et de saison. Il en est de même pour ceux que nous mitonnons dans les cuisines scolaires abbevilloises. De plus, des menus spéciaux sont élaborés dans le cadre de la semaine du goût, des fêtes de Pâques et de Noël ; à Abbeville des plats
grecs sont préparés à l’heure du jumelage avec Argos” souligne Jean-Philippe Glabeke, responsable du service.

Sur les 23 cantines extérieures à Abbeville, la société API livre en moyenne 900 repas par jour. Déposés
la veille au soir en chambre froide spécifique, ils sont réchauffés le lendemain par le personnel de chaque site. Les agents dressent les tables, mettent en plat, assurent le service, l’entretien et le nettoyage. Les cantines ont gardé le choix des boulangeries locales. À Abbeville, six cuisines scolaires confectionnent sur place les repas avec des équipes de production
indépendantes. Il s’agit des cantines Cyrille Defacque – Normandie, Menchecourt, Poulies, Rouvroy, Saint-Gilles, Soleil Levant. Les menus sont identiques pour l’ensemble des écoliers abbevillois.

LES COMMUNES BÉNÉFICIANT D’UN SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE
Abbeville (1 000 repas par jour), Arrest (40), Bellancourt (40), Caours Neufmoulin (30), Cayeux-sur-mer (20),
Condé Folie (50), Drucat (50), Eaucourt-sur-Somme (40), Epagne-Epagnette (20), Erondelle (40), Fontaine
(20), Hallencourt (100 repas sur 2 cantines), Huppy (90), Lanchères (50), Longpré-les-Corps-Saints (60),
Mareuil-Caubert (50), Mons Boubert (50), Pendé (30), Saint-Blimont (40), Saint-Valery-sur-Somme
(90), Vauchelles (40), Vaudricourt (20). À Cambron : en attendant la fin des travaux les
enfants se déplacent dans une cantine d’Abbeville.

Dans le cadre de la création du nouveau Regroupement Pédagogique Intercommunal de Boismont,
Franleu, Mons-Boubert et Saigneville, la communauté d’agglomération travaille à l’ouverture de trois minisites
de restauration en liaison froide. La plupart des sites dispose d’une salle de restauration scolaire spécifique. Dans six localités, la salle des fêtes mise aux normes fait office de cantine, à l’exception de Cayeux-sur-mer qui a un partenariat
avec la maison de retraite. Dans chaque cantine des animateurs sont présents le temps du repas pour surveiller les enfants. Des
agents territoriaux des écoles maternelles (ATSEM) complètent les effectifs pour aider les plus petits à
se servir.

DANS LES CUISINES DE LA PLUS GRANDE CANTINE ABBEVILLOISE

C’est l’effervescence en cuisine. Il faut que tout soit prêt pour le premier service de la cantine à
11h45. Tout commence à 6 heures du matin pour une partie de l’équipe. Les plats sont mitonnés sur
place : flamiche aux poireaux, quiche lorraine, tartiflette, sautés de viandes …
“Nous fabriquons en moyenne 560 repas par jour : 220 pour la cantine scolaire et 340 pour le portage
de repas à domicile aux personnes âgées” explique Sébastien Flaquet, chef de cuisine de la cantine
Cyrille Defacque – Normandie. “En cuisine, les postes sont sectorisés entre la préparation froide et la préparation
chaude mais aussi entre les repas pour la cantine et le portage de repas à domicile, les enfants
et les personnes âgées n’ayant pas les mêmes besoins alimentaires. Par semaine, on épluche 500 kg de
pommes de terre et beaucoup d’autres légumes. Nous utilisons 90% de produits frais et des produits
locaux à chaque fois que cela est possible. Les menus se composent d’une entrée, d’un plat avec une
garniture, d’un laitage et d’un dessert. Ils sont validés par une nutritionniste – diététicienne, diplômée d’Etat,
Sarah Soupé, installée à Abbeville”. Une quinzaine de personnes travaillent en cuisine
au service de la plus grande cantine abbevilloise.

Le dossier spécial dans le mag de l’agglo http://www.baiedesommeagglo.fr/wp-content/uploads/2019/02/BDS-AGGLO-12.pdf